LINDSAY MONTGOMERY | MONSTRES DE FAÏENCE

LINDSAY MONTGOMERY | MONSTRES DE FAÏENCE

21 février au 12 mai 2019

La Guilde a fièrement présenté Monstres de faïence, la toute première exposition de Lindsay Montgomery, artiste pluridisciplinaire de Montréal. Du 21 février au 12 mai 2019, La Guilde conviait ses visiteurs à découvrir quinze œuvres de céramique issues de ses deux séries : Neo-Istoriato et Monstres de faïence (en anglais Monster Faience).

Récipiendaire du prestigieux prix Winifred Shantz remis par la Canadian Clay and Glass Gallery en 2018, Lindsay Montgomery est reconnue surtout pour l’aspect visuel, la densité et le caractère subversif de ses œuvres de céramique qui évoquent l’allégorie et l’histoire. Elle pratique son art de plusieurs façons, notamment par la peinture, la vidéo et l’installation. Ses œuvres portent sur la création d’une mythologie imaginaire personnelle, tout en abordant les questions de la mort, de la famille, de la beauté et de l’histoire.

« Ma série intitulée Neo-Istoriato réinvente les majoliques italiennes et les illustrations des manuscrits médiévaux afin de créer des récits, des mythes et des histoires édifiantes. Les images et les formes que j’utilise dans mes œuvres illustrent les rituels païens, les archétypes animaux, les types d’autorité ainsi que les interactions avec les morts ou les phénomènes surnaturels, le tout afin de souligner les tensions persistantes qui sont liées à la monarchie, au colonialisme et au féminisme, et qui perpétuent la destruction et l’inégalité d’aujourd’hui. »

- Lindsay Montgomery

L’exposition Monstres de faïence donnait le coup d’envoi à la programmation de 2019 à La Guilde. Cette présentation d’œuvres permettait donc à La Guilde de poursuivre son mandat qui est de présenter et de promouvoir les artistes de la relève.

À PROPOS DE LINDSAY MONTGOMERY

En plus d’être céramiste, peintre et marionnettiste, Lindsay Montgomery réalise des vidéos et des performances et crée des objets dans le but d’illustrer des récits. Ses œuvres portent sur la création de mythologies personnelles, tout en abordant de nombreux sujets et problèmes comme la mort, la dynamique familiale et l’évolution des types d’autorité. Elle détient un baccalauréat en beaux-arts du Nova Scotia College of Art and Design et une maîtrise en beaux-arts de la University of Minnesota.

Ses œuvres ont été exposées à travers le Canada et à l’étranger lors d’expositions au Gardiner Museum, pour la Archie Bray Foundation et pour la National Council on Education for the Ceramic Arts. Lindsay Montgomery a remporté de nombreux prix et bourses, notamment le prix Helen Copeland Memorial Award in Ceramics, la bourse Joyce Carlyle Memorial Scholarship in the Crafts Endowment et une subvention individuelle du Conseil des arts du Canada. Elle vit et travaille à Toronto.

DÉMARCHE ARTISTIQUE

Dans sa série intitulée Neo-Istoriato, l’artiste réinvente les majoliques italiennes et les illustrations des manuscrits médiévaux afin de créer des récits, des mythes et des histoires édifiantes. Les images et les formes qu’elle utilise dans ses œuvres illustrent les rituels païens, les archétypes animaux, les types d’autorité ainsi que les interactions avec les morts ou les phénomènes surnaturels, le tout afin de souligner les tensions persistantes qui sont liées à la monarchie, au colonialisme et au féminisme, et qui perpétuent la destruction et l’inégalité d’aujourd’hui. Le style Istoriato de l’époque de la Renaissance italienne permet de retrouver un mode qui a propagé les normes sociales et classiques du patriarcat. L’artiste choisit donc d’utiliser une ancienne pratique afin de communiquer un message au moyen d’images et de formes narratives qu’elle améliore sans cesse à mesure que son projet évolue.

Photos : Vues d'exposition, 2019. © La Guilde