Sonia Robertson | Umiku Nekaui-Assi, Sang de la terre-mère

Sonia Robertson | Umiku Nekaui-Assi, Sang de la terre-mère

2 août au 12 septembre 2021

Dans le cadre du Festival international Présence autochtone, La Guilde est fière de présenter l’installation Umiku Nekaui-Assi | Sang de la terre-mère de l’artiste Sonia Robertson. Cette œuvre fut réalisée avec la participation de femmes autochtones. Le visiteur est invité à faire l’expérience de ce travail en circulant autour et en s’approchant afin de lire les mots brodés.

Son œuvre est la trace matérielle de son expérience vécue non seulement avec ceux qui ont collaboré à sa création, mais aussi avec l’esprit de la rivière dans une vision animiste. Elle constitue également un dialogue entre le visible et l’invisible, entre ombre et lumière. L’utilisation de l’installation permet à l’artiste de questionner et de transformer l’espace, de concevoir un lieu sacré et de suggérer une ambiance. Sonia Robertson explore la notion de l’espace temporaire, du mouvement (représenté par les méandres et le courant de cette rivière) et de la participation dans son travail. La tension entre les opposés fait partie intégrante de l’œuvre.

Sonia Robertson a invité plusieurs femmes autochtones provenant des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et de Lanaudière à broder des mots sur du papier ciré, des mots porteurs d’une prière ou d’une intention visant à la guérison de l’eau (nipi). Cette œuvre participative fut exposée pour la première fois dans le cadre de l’exposition Nikiwin au Centre d’exposition de Val-d’Or en 2014 et au Musée d’art de Joliette dans l’exposition collective De tabac et de foin d’odeur en 2019. Dans la présente exposition, l’artiste montre une installation dont la création se poursuit grâce à la participation des femmes autochtones de la région de Montréal à des ateliers donnés au cours du Festival.

CONTENU VIRTUEL

Une courte video du montage de l'exposition avec l'artiste :

Pour tous ceux et celles qui n’ont pas pu se joindre à nous, voici la vidéo de la rencontre-causerie de Sonia Robertson partageant sa démarche créatrice et son parcours :

À PROPOS DE L’ARTISTE

D’origine Ilnu, l’artiste Sonia Robertson vit à Mashteuiatsh (Région du Saguenay- Lac-Saint-Jean). Elle se spécialise notamment dans l’art-thérapie, l’installation et la performance. Détentrice d’une maîtrise en Art-thérapie de l’UQAT et d’un baccalauréat en art interdisciplinaire de l’Université du Québec à Chicoutimi, elle travaille également en tant que commissaire et entrepreneure. La démarche de Sonia Robertson est nourrie par la recherche de l’unité, la gratitude, l’imaginaire, la relation aux mondes des Esprits, les savoirs traditionnels et l’histoire du point de vue des Premières Nations. Elle a pris part à de nombreux événements artistiques, entre autres, au Canada, en France, au Japon et en Haïti. Son travail fut présenté dans le cadre d’une dizaine d’expositions solo et de plusieurs expositions collectives au Canada et à l’international. Ses œuvres font partie de collections publiques, tels le Smithsonian Museum (Washington), le Musée canadien de l’histoire (Gatineau) et le Musée canadien pour les droits de la personne (Winnipeg). En plus de son travail artistique, elle s’est impliquée dans de nombreux organismes et a participé à leur fondation, dont celle de la Fondation Diane Robertson (désormais connue sous le nom de Kamishkak’Arts) et celle du Centre de production en art actuel TOUTTOUT de Chicoutimi. Récipiendaire de plusieurs bourses, elle remporte à deux reprises le Prix excellence de la Société des musées du Québec pour ses projets de commissariat.

IMAGES : Sonia Robertson, Umiku Nekaui-Assi | Sang de la terre-mère, 2021. © La Guilde VIDÉOS : Installation | Sonia Robertson, 2021 ; Rencontre-causerie | Sonia Robertson, 2021. © La Guilde