Prix François-Houdé 2021

Prix François-Houdé 2021

25 novembre 2021 au 20 février 2022

Consultez les oeuvres disponibles


La Guilde est heureuse de présenter, en partenariat avec le Conseil des métiers d’art du Québec et de la Ville de Montréal, l’exposition des finalistes du Prix François-Houdé 2021 et l’artiste textile Julie Bénédicte Lambert, lauréate et récipiendaire du prix l’an dernier.

Du 25 novembre 2021 au 20 février 2022, venez découvrir le travail des neuf finalistes :

Cybèle Beaudoin Pilon (artiste céramiste)
Brigitte Dahan (artiste céramiste)
David Frigon-Lavoie (artiste verrier)
Chris Fusaro (designer industriel) 
Pauline Guidera (artiste céramiste) 
HOTELMOTEL (créatrices de chaussures) 
Charlie Larouche Potvin (artiste verrier)
Lucie Leroux (artiste textile) 
Delphine Platten (relieuse)  

Le lauréat ou la lauréate du prix François-Houdé 2021 sera nommé(e) le jeudi 25 novembre lors de la soirée de remise du prix, qui aura lieu à La Guilde. Ce prix, décerné par la Ville de Montréal, s’accompagne d’une bourse en argent, est remis à un ou une artiste professionnel.le en début de carrière. Celui-ci promeut l’excellence de la nouvelle création montréalaise en métiers d’art et favorise la diffusion des œuvres des jeunes artistes créateurs. Au total, nous vous invitons à venir découvrir le meilleur des artistes d’ici.

Commencer par le bord. Premier cahier, l’exposition de la lauréate 2020 Julie Bénédicte Lambert

Les pièces de l’exposition Commencer par le bord. Premier cahier sont inspirées de la vannerie. L’artiste fait référence aux bords des paniers, qu’on nomme les lèvres ou les bordures. Elle traduit au métier à tissé ces ouvertures pour ensuite les travailler en aplat. Par le dessin, le collage et e tissage, Julie Bénédicte Lambert les imagine comme des dessins-tissages, de corps-contenant. Leur titre prend forme de dates, des entrés dans un cahier inventé.

Diplômée en arts visuels de l’Université Concordia en 2000, Julie Bénédicte Lambert a développé une passion pour le textile et le papier. Afin d’approfondir ses connaissances en techniques de construction textile, elle a complété un DEC au Centre des textiles contemporains de Montréal en 2013. En poursuivant ses recherches dans le domaine du tissage, le lien étymologique entre les mots texte et textile a mené l’artiste à adopter le papier comme matériau, qui porte en lui de multiples usages. L’artiste s’inspire de symboles de transmission des idées et du savoir, de noblesse et d’intimité qu’elle transforme et tisse afin de provoquer un dialogue interne entre la substance et la forme. L’artiste a déjà remporté plusieurs prix et bourses, dont le Prix François-Houdé 2020 et a exposé son travail au Québec, en France, aux États-Unis, en Ukraine et en Autriche.

À PROPOS DU PRIX FRANÇOIS-HOUDÉ

Le prix François-Houdé souligne la facture remarquable des créations et leur apport original à l'exercice d'un métier d'art relié à la transformation du bois, du cuir, des textiles, des métaux, du verre, de la céramique, du papier ou d'autres matières, tout en reconnaissant leur maîtrise des techniques exploratoires propres à leur discipline. Rappelons que le prix a été nommé à la mémoire de François Houdé, qui fut un sculpteur verrier de réputation internationale et cofondateur du Centre des métiers du verre du Québec.

Images : Brigitte Dahan, HOTELMOTEL, Pauline Guidera, Chris Fusaro, Delphine Platten, Julie Bénédicte Lambert, 2021. © La Guilde